Tape m'en cinq ! (ou Give me five ! comme tu préfères ;o) )

Tape m'en cinq ! (ou Give me five ! comme tu préfères  ;o) )

Bonjour à toutes et à tous, moi c'est Hérisson et je vais vous proposer de découvrir des morceaux d'un style particulier… Le Jazz !

Mais ! … mais revenez ! Rhoooo… Je vous assure qu'il y a vraiment de super trucs à découvrir dans le jazz.

Comme je le dis souvent,
"Si vous n'aimez pas le jazz, c'est que vous n'avez pas encore trouvé le style de jazz que vous aimez."

Allez, laissez-vous faire, oubliez les a priori sur les bars enfumés avec trois vieux qui jouent au fond…
Et puis si vous vous êtes inscrits à cette newsletter c'est pour faire des découvertes, non ?

Et pour ce qui est de découvrir de nouvelles choses, je ne crois pas me tromper en vous disant que c'est probablement le jazz qui vous fera découvrir le plus de choses. ( J'ai dit probablement ! Ça va, pas besoin de hurler comme ça… )

Quelle(s) découverte(s) !(?)

En explorant le monde du jazz vous pourrez tomber sur des trucs que vous allez adorer, des morceaux qui vous donneront une pêche d'enfer, d'autres qui vous rendrons mélancoliques . Mais aussi, je vous l'accorde, des trucs que vous ne pourrez pas écouter plus de dix secondes. Mais au moins, vous saurez que ça vous n'aimez pas.

Bon allez, commençons par exemple par "Take Five" du Dave Brubeck Quartet. Enfin non, joué par le Dave Brubeck Quartet mais écrit par le saxophoniste du groupe Paul Desmond.

Enfin soit, on n'est pas là pour faire un cour d'histoire du jazz.

Quand j'ai découvert ce morceau j'écoutais du Jazz depuis quelques temps déjà, mais sans trop savoir ce qui me plaisait. Comme beaucoup j'étais un peu perdu dans cet univers immense qu'est le jazz.
Alors je m'étais fait offrir un coffret avec une vingtaine de rééditions de disques originaux. Comme je suis un peu psychorigide j'ai écouté les albums dans l'ordre. Patiemment. Les uns après les autres. Les premiers ne m'emballaient pas de trop, c'était de la bonne musique, intéressante, mais sans plus.….

Et puis j'ai glissé dans mon lecteur CD "Time Out" l'album du Dave Brubeck Quartet sur lequel on trouve "Take Five". Les premiers morceaux m'ont déjà titillés, mais quand les premières notes de "Take five" ont résonnées dans la voiture ( je saurais encore vous dire exactement où j'étais ) je me suis dit "Waahh ! Mais oui, voilà ce que je cherchais !".

Dim-Doum-Dam … Dim-Doum-Dam …

Derrière une mélodie qui tombe facilement dans l'oreille, on peut retrouver les éléments complexes et surtout inattendus qui rendent le jazz si intéressant.

Lorsque Joe Morello entame le morceau à la batterie on pourrait presque se laisser duper et croire à une valse. Rapidement le jeu dépouillé de Dave Brubeck rentre dans la danse, lui et son piano préparent la piste pour la mélodie. Une mélodie légère et chaleureuse, dans le pur style "Cool Jazz", jouée par Paul Desmond et son sax alto.

Mais tout l'intérêt de ce standard du jazz ne se dévoile vraiment que lorsque l'on prête attention à la contrebasse de Gene Wright. Ecoutez bien cette basse lancinante, obsessionnelle … ( Non mais sur votre smartphone vous n'entendrez pas la contrebasse hein… )
Ce riff de basse en duo avec le piano n'a qu'un seul but, soutenir la mélodie et les impros de batterie. Sans jamais s'écarter du droit chemin. Personnellement j'adore cette façon de laisser la musique digresser, quelque fois en toute liberté, autour d'une charpente solide et impassible.

Ecoutez bien les notes jouées par la contrebasse …| Dam-2-3-Dim-Doum | Dam-2-3-Dim-Doum | Dam ….
Vous entendez ? 1,2,3,4,5,1,2,3,4,5,1,2,3,4,5,1,...

Rythmes tubulaires.

Cette particularité est probablement la plus connue. Le quartet a osé rompre avec le sacro-saint 4/4* de l'époque en écrivant ce morceau en 5/4. Le quartet a même poussé ses expérimentations jusqu'à proposer sur cet album, "Time Out", une signature rythmique différente pour chaque titre. "Blue Rondo à la Turk" en 9/8 mais avec des impros en 4/4, "Three to get ready" avec deux mesures à 3 temps suivies de deux mesures à 4 temps, etc.
Au point de donner quelques sueurs froides à Teo Macero, le producteur de Columbia.

Mais Take Five sera un vrai tube et même le premier single de jazz vendu à plus d'un million d'exemplaires. Il deviendra un standard du Jazz repris par bon nombre de musiciens dans des styles allant du jazz-funk au big-band et sortant même des frontières du jazz. (Il existe des versions Reggae de ce morceau) L'album suivra bien évidemment la même voie et sera certifié double album de platine en 2011.

Mais surtout, au travers de ce morceau et de sa particularité rythmique lovée dans ses aires de Cool Jazz , le Dave Brubeck Quartet a permis aux amateurs éclairés de sentir les prémisses du jazz moderne.

Sur ce, je vais me servir un whisky et réfléchir au titre dont je vous parlerai la prochaine fois.

* Les signatures rythmiques se notent la plupart du temps en indiquant le nombre de notes par mesures au "numérateur" et la figure de ces notes au "dénominateur". Ici il y a donc 4 notes par mesure et le 4 indique que ce sont des noires d'une durée d'un temps. En 5/4 il y aura cinq noires par mesure, en 9/8 neuf croches par mesure, …


Sources

Le Jazz – Des origines à nos jours / Lewis Porter, Michael Ullman, Edward Hazell / Ed. Outre Mesure
http://www.songfacts.com
https://www.pianoweb.fr/dave-brubeck.php
http://www.davebrubeckjazz.com

ourson

ourson

Derrière ourson, il y a moi, Simon. Je suis designer et fondateur chez Koalect. J'ai commencé le projet ourson parce que je ressentais le besoin de partager les morceaux qui me transportent. Enjoy !

  • Namur, Belgique
  • ------

Tu aimeras aussi